L’histoire et la signification du symbole d’Yggdrasil

L’histoire et la signification du symbole d’Yggdrasil

L’une des images les plus emblématiques de la mythologie nordique est Yggdrasil, l’arbre du monde. Si de nombreuses cultures et croyances non occidentales vénèrent les arbres, les Nordiques le font d’une manière particulièrement profonde.

Selon la mythologie nordique, Yggdrasil, l’arbre du monde, était un énorme frêne au cœur de l’univers dont les branches et les racines unissaient toutes les autres planètes et royaumes.

La Prose Edda de l’auteur Snorri Sturluson est en grande partie responsable de la renommée de l’arbre. Sturluson a rassemblé plusieurs contes et histoires nordiques pour ses deux livres, et Yggdrasil était vénéré dans chacun d’entre eux.

Dans la culture nordique, pourquoi Yggdrasil joue-t-il un rôle aussi important et que représente-t-il exactement ? Nous allons examiner cette question plus en détail.

Yggdrasil : qu’est-ce que c’est ?

Si l’on en croit la mythologie nordique, Yggdrasil, qui se trouve au cœur des neuf mondes, est le lien qui les relie. Ce grand frêne est vénéré et honoré pour son rôle dans le maintien de la stabilité de ces univers. Vous pouvez retrouver de la deco mystique sur ce site.

Même si Yggdrasil est souvent considéré comme l’arbre du monde, il existe plusieurs interprétations possibles de ce nom. Cependant, il existe plusieurs théories sur la signification exacte du terme.

Théorie de l’arbre suspendu odinique

La plupart des experts s’accordent à dire que le terme signifie le cheval d’Odin, c’est-à-dire la potence d’Odin.

Cela peut sembler hors du commun au premier abord, mais

Ygg(r) est l’un des nombreux pseudonymes d’Odin dans la mythologie nordique, et il se traduit littéralement par « Terrible Drasill » (mais est utilisé dans le contexte de potence ou d’arbre)

Dans le poème Hávamál de l’Edda poétique, Odin est dit s’être pendu à un arbre, faisant ainsi de l’arbre « sa potence », ce qui est la façon dont les arbres et les chevaux étaient associés. L’arbre sur lequel Odin a fait son sacrifice est communément appelé Yggdrasil, ou « la potence/le cheval d’Odin », en raison du fait que la potence peut être considérée comme « le cheval du pendu ».

Le concept du cheval d’Odin

Yggdrasil peut signifier « le cheval d’Odin » mais pas « la potence d’Odin », selon certains universitaires. Beaucoup soutiennent que le nom propre de l’arbre est askr Yggdrasil, où askr signifie frêne en vieux norrois. Askr Yggdrasil se traduit par « L’arbre du monde auquel est attaché le cheval d’Odin ».

Consensus sur le pilier d’if

R. Schröder a une hypothèse concurrente. Il affirme que le mot dérive de l’if, ou yggia ou igwja, une espèce très répandue d’arbre à baies en Europe. Drassil, en revanche, pourrait provenir du mot dher, qui signifie « support ». Yggdrassil serait alors le pilier d’if du monde.

En défense de l’hypothèse de la terreur

Detter propose une quatrième possibilité, arguant que le nom d’Yggdrasil n’est pas lié à Odin mais plutôt au mot yggr, qui signifie « horreur ».

Il est possible d’interpréter Yggdrasil comme « arbre/goulets d’horreur » si l’on suppose que le mot « drassil » a toujours la même signification qu’à l’époque. Il manque une pièce à conviction cruciale à cette théorie : Le suicide par pendaison d’Odin donne du crédit au lien entre les destriers et les potences.

Cependant, le fait que la potence soit décrite comme un « cheval du pendu » est suffisamment familier pour que cette explication alternative soit envisagée.

La signification d’Yggdrasil est discutée

Yggdrasil, parfois connu sous le nom d' »arbre du monde », est une métaphore pour de nombreuses choses.

L’interdépendance universelle

La façon dont les choses sont censées être

Le destin

Les prophéties

Dans la mythologie nordique, l’Yggdrasil sert de passerelle vers d’autres planètes et l’au-delà, reliant le Valhalla et Hel entre autres régions de l’au-delà.

En tant qu’arbre de vie, Yggdrasil est un symbole que l’on retrouve dans la mythologie d’une grande variété de civilisations et de croyances anciennes. Même si Yggdrasil ne ressemble pas à un arbre de vie typique, il peut être interprété comme tel en raison de la manière dont il maintient le cosmos.

En outre, la destruction d’Yggdrasil lors du Ragnarok, la fin du monde de la mythologie nordique, n’est jamais mentionnée. Les universitaires pensent généralement qu’Yggdrasil a été conçu pour survivre au Ragnarok et inaugurer un nouveau cycle de vie.

Les arbres gardiens, ou Yggdrasil

Les anciennes tribus germaniques, les habitants du nord de la Scandinavie et les Anglo-Saxons d’Albion étaient tous unis dans leur vénération des arbres.

Les arbres gardiens étaient particulièrement vénérés en raison de la bonne fortune et de la protection qu’ils étaient censés apporter au peuple. Le peuple gardait ces arbres, qui étaient souvent des espèces de frêne, d’orme ou de tilleul.

Les personnes qui prenaient soin de ces arbres les tenaient en si haute estime qu’elles adoptaient fréquemment des noms de famille liés aux arbres comme Lindelius, Linnaeus et Almén. Au sommet des tumulus, les gens plantaient ces arbres gardiens et déposaient des sacrifices à leurs racines.

Représentations d’Yggdrasil dans l’art contemporain

Les représentations populaires de la mythologie nordique incluent souvent Yggdrasil. Les musées et les galeries d’art présentent fréquemment des œuvres d’art contemporain telles que des peintures, des sculptures en bois, des sculptures, des reliefs en bronze sur des portes, etc.

Yggdrasil, comme de nombreux autres symboles et aspects de la mythologie nordique, s’est également imposé (pardonnez le jeu de mots) dans la culture populaire contemporaine. Le MCU (Marvel Cinematic Universe) d’Hollywood a représenté Yggdrasil comme un « nimbe cosmique » reliant plusieurs planètes.

Les arbres du monde Teldrassil et Nordrassil des jeux Warcraft et WoW (World of Warcraft) sont un autre exemple bien connu ; ils sont basés sur l’Yggdrasil nordique.

Réflexions finales

Dans la mythologie nordique, l’Yggdrasil sert à la fois de point de départ et d’axe central autour duquel tout tourne. Par conséquent, il a eu un impact significatif sur de nombreux aspects de la culture populaire contemporaine.