Quelles sont les prérogatives de l’inspection et des inspecteurs du travail ?

Quelles sont les prérogatives de l’inspection et des inspecteurs du travail ?

L’inspecteur de travail est tenu par la loi de communiquer aux employés et aux employeurs de la légalité des dispositions dans l’emploi. En effet, ces deux entités peuvent alors contacter la Dirrecte ou Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

D’ailleurs, il y a la direccte valenciennes pour ceux qui sont proches. Vous pourrez également chercher les coordonnées dans les carnets d’adresses publics. L’inspection du travail permet aux employeurs ainsi qu’aux employés de se familiariser avec la législation en vigueur. L’inspection du travail permet également le respect de la loi et la protection des droits de l’employé.

Régler les conflits entre employeur et salarié

L’inspecteur de travail se doit de régler des différents entre l’employeur et l’employé si un litige à lieu. Généralement ce sont des litiges d’ordres financières (défaut de paiement de salaire, non-respect du droit de congé etc…)

L’inspecteur agit alors en tant qu’intermédiaire ou en tant que remplaçant des institutions représentatives du personnel si ces derniers n’ont pas réussi. Il est également l’ultime recours dans le cas des négociations bloquées entre le chef et le subordonné

Quels sont les fonctions d’un inspecteur ou d’un contrôleur de travail ?

Avant tout, ces personnes sont en constante déplacement afin de contrôler les espaces de travail et l’environnement dans les entreprises, les chantiers etc…Pour le contrôle, ils viennent promptement sans annoncer car ils veulent voir les réalités dans le cadre du travail et les rapports entre travailleurs. Ils peuvent demander à voir les documents relatifs à la gestion et aux ressources humaines.

Cependant, ils doivent se prémunir d’un document attestant leur fonction ou mission et leur pièce d’identité. Si vous êtes patrons, n’ayez crainte de l’espionnage industriel car ces fonctionnaires publics sont tenus de protéger le secret professionnel. En cas de problème identifié, les inspecteurs pourront stopper l’activité de l’entreprise ou prendre des décisions moins radicales pur protéger la victime.